04 novembre 2009

Pay as you go

Je continue ma série avec un deuxième concept. Le concept de "pay as you go" permet à l’utilisateur de payer que ce qu’il consomme réellement sans forfait minimum. Le prix est donc calculé à l’aide de ratios tel que processeurs par heure, giga-octets de disques par mois, etc. Cela permet de réduire drastiquement les coûts liés aux infrastructures informatiques.
Selon Sun et AMD dans leur live "Virtualization for Dummies" [GS_08] seulement 10 à 15% de la puissance des machines sont utilisés à l’heure actuelle. Même sous utilisées, ces machines consomment de l’énergie et elles occupent de la place inutilement. Cette sous utilisation est courante dans les entreprises, mais elle est nécessaire pour répondre à des piques de demandes.

Les graphiques ci-dessous illustrent les différents cas de sous et de sur utilisation des ressources informatique. Le premier graphique ci-dessous présente le cas d’une société qui a les ressources informatique pour absorber tous les piques. Les zones grisées montrent la part de budget perdue dû à une sous utilisation des ressources. Cette part dépasse généralement les 50%.
Sur capacité

Ce deuxième graphique, présente le cas d’une société qui ne peut pas absorber tous les piques. Cette compagnie risque de perdre des clients car ces derniers ne seront pas satisfaits de la prestation offerte. Les zones grisées montrent la part de temps où les capacités informatique ont été sous-estimées. Cette zone est généralement difficile à estimer d’un point de vue technique, mais encore plus d’un point de vue budgétaire.
Sous capacité

Finalement, ce dernier graphique montre le cas idéal. La société dispose toujours de la capacité demandée et elle ne paie que pour ce qu’elle consomme.
Capacité idéale

En conclusion, je peux dire que le "Cloud Computing" avec son modèle économique "pay as you go" permet d’éviter le gaspillage des ressources informatique et donc diminuer les coûts d’exploitation lié à l’informatique.

[GS_08] Bernard Golden, Clark Scheffy, Virtualization for Dummies, publié en 2008



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire