03 novembre 2009

Service

Dans mon article précédent : Tout n’est pas "Cloud"! Le "Cloud Computing" c’est …, j’ai mentionné les 5 concepts qui font selon moi le "Cloud Computing". Je commence donc une série d’article sur ce concept.

Service : usage que l'on peut faire de quelque chose [1]. En trente ans, l’informatique a été développé afin de devenir comme l’eau, l’électricité ou le téléphone un service.
Avec le développement du web durant les années nonante, des startups ont commencé à proposer aux entreprises de louer des applications métiers en ligne au travers d’interfaces web simple ou d’une interface type client-serveur [P_09]. Ce nouveau modèle d’affaire a été appelé "ASP" (Application Service Provider). Pour les clients, l’"ASP" permettait de se débarrasser de la problématique d’exploitation, souvent lourde et coûteuse, de leurs applications. Ces startups ont aussi permis l’accès aux PME à des solutions comme Oracle General Ledger ou toutes autres solutions coûteuses et difficiles à installer, pour un prix moindre grâce au partage du coût des licences et des ressources informatique entre plusieurs clients.
Avec le développement du concept de "client riche" durant la première décade des années deux milles, les solutions type "ASP" ont été remplacées par des solutions appelées "SaaS" (Software as a Service). Le "client riche" est une évolution des "clients légers" ou pages web (utilisé par certains "ASP") qui intègrent les fonctionnalités des "clients lourds" ou applications de type client-serveur (utilisé par les autres "ASP"). Le "client riche" est utilisé dans le browser et il met en œuvre des technologies tel qu’AJAX, Flex, WPF, etc. pour afficher les pages web et reproduire le comportement des applications de type "client lourd". Le terme "RIA" (Rich Internet Application) est aussi communément utilisé pour désigner les applications de type "client riche". Salesforce.com, docs.google.com, zoho.com ou Yahoo ! mail sont considérés comme des "SaaS".
Le concept de "SaaS", a ensuite été adapté pour l’utilisation à distance de hardware "HaaS" (Hardware as a Service) ou "IaaS" (Infrastructure as a Service) grâce au développement de la virtualisation et des RIA. Ce concept permet d’administrer et exploiter un "data centre" virtuel hébergé sur le "Cloud". Avec ces services l’entreprise cliente ne paie que ce qu’elle utilise. Ce type de service évite aussi à l’entreprise les désagréments liés à l’exploitation d’un "data centre", tel que la redondance des infrastructures, la sécurité au sens large, les piquets, etc. Ce modèle économique permet aussi de diminuer les couts en matière d’infrastructure et de ressources humaines, pour l’entreprise cliente. Amazon EC2 est des acteurs majeurs de ce secteur du "IaaS".
Afin de répondre aux besoins des développeurs informatiques, qui ne soucient guère des problèmes de hardware et d’infrastructure, le concept de "? as a Service" a été adapté selon les mêmes principes que pour le "SaaS" et le "IaaS" dès 2008 [2, 3], pour leur offrir une plate-forme d’hébergement d’applications en ligne. Ce type de solution est communément appelé "PaaS" (Platform as a Service). L’architecture technique des "PaaS" repose en générale sur une couche appelée "middleware" qui permet aux développeurs d’applications de faire abstraction du système sur lequel leur application tournera. Comme pour le "SaaS" et le "IaaS" le développeur accède à sa plate-forme au travers d’internet. Microsoft Azure et Google App Engine sont deux solutions de type "PaaS".
Avec le développement du web, des RIA et la mise en place de solution de "Cloud Computing" la notion de service est devenue une réalité. L’informatique est un consommable de première nécessité pour les entreprises, comme l’eau, l’électricité et le téléphone.

[2] Google, Introducing Google App Engine, http://googleappengine.blogspot.com/2008/04/introducing-google-app-engine-our-new.html, publié le 07/04/2008, consulté le 15/06/2009
[3] itbusiness.ca, Windows in the cloud and a services offering from Microsoft, http://www.itbusiness.ca/IT/client/en/CDN/News.asp?id=50556, publié le 30/10/2008, consulté le 15/06/2009
[P_09] Guillaume Plouin, CLOUD COMPUTING et SaaS, publié en 2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire