06 novembre 2009

Virtualisation

Je continue ma série par la notion de virtualisation, une notion qui est de plus en plus employée en informatique.
Le concept de virtualisation, d’une manière générale, offre une vue logique plutôt que physique de la puissance de calcul, de la capacité de stockage, et des autres ressources informatique. Elle permet de faire tourner sur une même machine physique une ou plusieurs machines logiques, ce qui permet de diminuer le gaspillage des ressources. Ces machines logiques peuvent fonctionner avec des systèmes d’exploitation différents. Nous pouvons donc faire tourner virtuellement un Linux sur une machine Windows et vice versa.
La virtualisation découple le système d’exploitation et les applications du système physique sur lequel ils fonctionnent. Ce principe permet soit de les porter sur des nouveaux environnements physiques, soit de les migrer d’une machine à une autre. La virtualisation offre aussi des mécanismes capables de capturer l’état de la mémoire vive, ce qui accélère et simplifie le déplacement ou la duplication d’une instance de machine virtuelle.
En virtualisant les différents éléments hardware d’une machine physique, il devient alors très facile d’augmenter ou de diminuer la taille de chacun de ces éléments en fonction des besoins du moment.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire