11 avril 2011

2011!

Depuis plusieurs mois, je n’ai eu que peu de temps à consacrer à mes recherches personnelles en matière de Cloud Computing et Web 2.0. Heureusement, d’ici quelques jours, je vais terminer un des gros projets que j’ai à réaliser en 2011.

Il y a 1 an (en janvier 2010), je vous parlais de thématiques comme le Cloud Computing, internet mobile, AR et HTML5 que j’allais étudier durant l’année 2010. Où en somme-nous aujourd’hui en avril 2011 ?
Le Cloud Computing, comme l’avait prédit et annoncé le Gartner, est un concept technologique sur la pente descendante de la courbe de hype du Gartner (cf. mon article : Courbe de hype 2010 pour les technologies émergentes). Mis à part les craintes que nous pouvons avoir concernant la sécurité, un des problèmes majeurs du Cloud découle de la législation. Cette thématique a peu été étudiée et elle soulève des interrogations telles que : Puis-je légalement héberger mes données à l’étranger ? Est-ce que mes données sont légalement bien protégées à l’étranger ? A l’heure actuelle, je suis entrain de réfléchir sur cette thématique et j’espère publier rapidement un petit article à ce sujet sur ce blog.
Un autre aspect que j’avais mentionné dans mon article l’année passée, est l’internet mobile. Le marché augmente rapidement. Nous constatons aussi une guerre entre les iPhone, les Android et les autres systèmes. Qui va l’emporter ? Est-ce que le web tel que nous le connaissons depuis plus de 15 ans est entrain de disparaitre au profit des "apps" ? C’est en tout cas ce que Wired nous a annoncé fin août 2010 (http://www.wired.com/magazine/2010/08/ff_webrip/all/1 - The Web Is Dead. Long Live the Internet).
Pour moi, la réalité augmentée (AR en anglais) n’a pas décollé en 2010 ! Comme je l’avais dit l’année passée, il manque un standard interopérable pour lancer le développement d’applications.
Finalement, l’HTML5 commence à être supporté par toutes les dernières versions des browsers, mais aucun standard définitif n’a été publié. J’ai par compte fait 2-3 tests et je trouve cette nouvelle version appréciable et prometteuse pour concurrencer les apps.

Assez parlé du bilan de 2010, qu’est-ce que j’attends de 2011. Pour moi en 2011 le Cloud va continuer à changer nos vies et surtout changer notre façon de travailler. Je veux personnellement me lancer dans la rédaction d’un doctorat sur cette thématique. Depuis septembre j’essaie de délimiter un sujet innovant dans le domaine. J’ai commencé par réfléchir à la thématique du g-Cloud : gouvernement Cloud. C’est un domaine encore peu exploré, avec un potentiel économique important, du moins dans un pays comme les États-Unis. En Europe, les États sont souvent trop petits pour pouvoir amortir de très grosses infrastructures. Par contre nous pouvons reprendre les concepts du Cloud afin d’améliorer la qualité du service informatique, tout en rationalisant les coûts et en préservant un peu plus l’environnement (Green IT). Depuis quelques jours et surtout depuis les problèmes au Japon, je réfléchis également au "service recovery" où le Cloud peut-être une solution en la matière. Avoir ses données et ses applications dans le Cloud permet aussi d’être plus agile.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire