23 octobre 2015

Indisponibilité du site 20 minutes.ch

Quand j’ai publié le tweet : "@20minutesOnline déjà au moins 20 minutes de panne!", mon but n’était pas de chercher des poux à ce canard! Le site 20 minutes.ch me sert à prendre le pouls de l'actualité romande et aujourd'hui vendredi 23 octobre ça faisait au moins 20 minutes qu’il était en panne!!


Une de mes passions consiste à comprendre quels sont les mécanismes mis en place pour communiquer en cas de crise. 20 minutes.ch était down for everyone and not just for me et ni leur page Facebook, ni leur fil Twitter ne donnaient une information à ce sujet. Pire sur leur fil Twitter, ils continuaient à tweeter des actus qui pointaient sur leur site (down).

Hier 22 octobre, Infomaniak a aussi rencontré des problèmes. N’arrivant pas à me connecter à l’un de leur service en ligne, j’ai consulté leur fil Twitter. En lisant les messages publiés sur ce dernier, j’ai pu constater que leur community manager a passé plus de temps à répondre aux clients qu’à informer. En effet, j’ai retrouvé sur leur fil Twitter une première réponse relative à cette panne vers 15h40. Selon ce que j’ai pu voir, c’est seulement vers 16h30 que le community manager a posté un message destiné à tout le monde.



En envoyant mon tweet aujourd’hui à @20minutesOnline, je me suis demandé pourquoi les community managers passent leur temps à répondre aux gens comme moi qui leur disent que leur site est en panne? Pourquoi ne communiquent ils pas directement? 
Par après, j’ai aussi pu constater qu’Infomaniak avait publié une information relative à cette perturbation, sur sont site web. A quoi cela sert-il si le site ne répond pas?